Google+Find us on Google+
Le Mouton à 5 Pattes

Corbeaux, Cirque et Grindadráp – La sélection naturelle de la semaine #2

Comme chaque semaine, retrouvez une sélection d’informations en lien avec le monde du vivant. Considérez-la comme un cabinet de curiosités, structuré et désordonné à la fois…

Un travail à la chaîne menacé d’extinction

Singes, lions, éléphants, tigres... Vers la fin d'un escalavage ?

Singes, lions, éléphants, tigres… Vers la fin d’un escalavage ?

Les professionnels de cirques avec animaux en ont plein les pattes. Lundi dernier, ils ont écrit au président Macron pour dénoncer l’influence des défenseurs de la cause animale. Devant la multiplication des arrêtés municipaux qui ne tolèrent plus leur présence en ville, ils craignent de devoir bientôt mettre la clé sous la porte et en appellent à la sauvegarde d’un « élément important de notre patrimoine culturel commun ».
D’autres préfèrent anticiper, à l’instar du cirque Joseph Bouglione : « Il faut repenser le cirque traditionnel. C’est par amour des animaux et par respect du public que j’ai arrêté. J’ai vu un sondage qui indiquait que 80 % des Français étaient sensibles à la cause animale. Notre métier, c’est de faire un spectacle pour la famille ».
Après la fin programmée des delphinariums, les animaux de cirque pourraient eux-aussi faire leur dernier tour de piste.

Pour aller plus loin : La pétition « Pour des cirques sans animaux sauvages » de l’association 30 Millions d’amis a déjà recueilli plus de 200 000 signatures.

« Les animaux, dont nous avons fait nos esclaves, nous n’aimons pas les considérer comme nos égaux. » Charles Darwin (1903-1987)

Les corbeaux se projettent dans le futur

Comme le renard, le lapin de garenne et le sanglier, le corbeau a le triste privilège de goûter régulièrement à la cruauté de l’homme. Pourtant, ses capacités cognitives exceptionnelles le prédestinaient à un autre classement que celui de « nuisible ». Des chercheurs rapportent qu’il est capable de s’appuyer sur des événements passés pour orienter ses décisions et planifier le futur. Lorsqu’il doit choisir entre une quantité de nourriture et un outil qui permettra d’en obtenir davantage dans les heures suivantes, le corbeau semble toujours faire le choix le plus raisonnable. Une capacité identifiée seulement chez les grands singes et qui semble même se raréfier chez l’homme.

Pour aller plus loin : http://science.sciencemag.org/content/357/6347/202

« L’avenir, ce n’est pas ce qui va nous arriver, mais ce que nous allons faire. » Henri Bergson

Les croisières cauchemardesques des animaux d’élevage

Deux associations ont mis en lumière des échanges commerciaux souvent passés sous silence. Ils racontent le calvaire qu’endurent des millions d’animaux d’élevage lors de traversées en mer qui les amènent jusqu’en Afrique. On les attend là-bas pour les abattre ou pour les engraisser. Beaucoup ne goûteront pas à cette ultime souffrance : le manque d’eau, le stress, les maladies et le confinement achèvent des milliers de moutons et de veaux qui sont jetés par-dessus-bord.

Carnage en haute-mer

Les enfants ne sont pas de simples spectateurs du massacre.

Les enfants ne sont pas de simples spectateurs du massacre.

Cette année encore, les Îles Féroé sont le théâtre d’un effroyable massacre au cours duquel le bleu azur de l’océan vire au rouge pourpre. Des animaux qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à des dauphins sont exterminés pour perpétuer une tradition vieille de 500 ans. Grâce à des bateaux équipés de sonars, les cétacés sont rabattus vers la côte où des bourreaux armés de couteaux les abattent froidement. Dans la joie et la bonne humeur. L’horreur se joue tous les matins de juin à octobre, période de migration des globicéphales.

Pour aller plus loin : http://www.oipa.org/international/the-grindagrap-learn-more/

Le beau livre de la semaine

Mammouths laineux, hommes des cavernes et lézards monstrueux peuplent notre imaginaire préhistorique. Un imaginaire que s’est efforcé de retranscrire Zoë Lescaze à travers une série de représentations de cette époque antédiluvienne.

« Paléoart. Visions des temps préhistoriques » de Zoë Lescaze et Walton Ford aux éditions Taschen, 75€, parution le 25 juillet.

Les images de la semaine

Cette série de portraits n’est pas une collection de masques africains. Le photographe Pascal Goet, porté depuis toujours sur la contemplation de la nature, ouvre les portes d’une nouvelle perception en se consacrant à l’esthétique des insectes. Inventoriés sur fond noir, ces insectes révèlent une beauté tout à fait inattendue.

Pour en voir plus : http://www.pascalgoet.fr/

Monsieur Renard vous souhaite une semaine riche de saveurs et d’étonnement.  A la semaine prochaine ! 

A propos du rédacteur

Martin

Journaliste scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *