Google+Find us on Google+
Le Mouton à 5 Pattes

Islande, Fourrures & Dinosaures – La sélection naturelle de la semaine #3

Comme chaque semaine, retrouvez une sélection d’informations en lien avec le monde du vivant. Considérez cette semaine #3 comme un cabinet de curiosités, structuré et désordonné à la fois…

Des renards polaires gavés comme des oies

Le groupe activiste finlandais Oikeutta eläimille a révélé une série de photos insoutenables de renards polaires méconnaissables. Ces animaux font l’objet d’un gavage dans des fermes à fourrure finlandaises, très prisées des grandes marques de la mode. Alors qu’ils ne pèsent en moyenne que 3 à 4 kilogrammes dans la nature, les « renards bleu » atteindraient plus de 19 kilos pour récupérer « un maximum de matière ». La dénonciation de ces méthodes cruelles suffira-t-elle à convaincre certains groupes de s’orienter vers la fourrure synthétique ?

En savoir plus : https://www.flickr.com/photos/oikeuttaelaimille/with/36552736065/ 

« Je ressens de la tristesse pour ces femmes qui continuent d’acheter des manteaux avec de la vraie fourrure. Il leur manque les deux plus importantes choses nécessaires à une femme : du cœur et de la sensibilité. »Jayne Meadows

Les chiens de Tchernobyl radiés par les animaux sauvages

En 1986, de nombreux chiens ont été abandonnés à la suite de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Aujourd’hui, les descendants de ces chiens sont en grande difficulté. Attaqués fréquemment par des meutes de loups et en concurrence avec de nombreux animaux sauvages, ils ont toutes les peines du monde à se nourrir par eux-mêmes. Une association, le Clean Futures Fund, a lancé un appel aux dons pour les prendre en charge.

En savoir plus : https://cleanfutures.org/projects/dogs-of-chernobyl/

Des poissons de plus en plus petits

Avec le réchauffement climatique, les océans s’appauvrissent en oxygène et obligent les poissons à restreindre leur croissance. Il faut donc s’attendre à des poissons de plus en petits dans les décennies, en marge de la disparition d’un grand nombre d’espèces…  La pêche sera donc fortement impactée, tout comme l’interaction entre les organismes dans les écosystèmes.

Lire l’étude (en anglais) : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/gcb.13831/abstract

Une grenouille violette à nez de porc

Excepté dans l'enfance, cette grenouille ne vit que sous la terre où elle se nourrit sutout de fourmis.

Excepté dans l’enfance, cette grenouille ne vit que sous la terre où elle se nourrit sutout de fourmis.

C’est la toute nouvelle espèce de grenouille découverte dans les montagnes indiennes. Elle présente la particularité de passer toute sa vie sous la terre et partage des traits communs avec la taupe. Le monde des grenouilles, actuellement en difficulté, reste malgré tout largement inexploré… Notre capacité à découvrir les espèces encore ignorées sera-t-elle plus rapide que leur propension à disparaître ?

L’astéroïde des dinosaures aurait plongé la Terre dans la nuit pendant 2 ans

D’après une nouvelle simulation, l’impact de l’astéroïde survenu à la fin du Crétacé aurait produit suffisamment de suie pour plonger la terre dans le noir pendant près de 2 ans. La photosynthèse des végétaux aurait donc été bloquée pendant tout ce temps, causant l’effondrement de la chaîne alimentaire. Un tel événement a-t-il été suffisant pour rayer de la carte tous les tétrapodes de plus de 25 kg ? Le débat reste ouvert.

Pour aller plus loin :
http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/dinosaure-disparition-dinosaures-asteroide-aurait-plonge-terre-nuit-durant-2-ans-22922/

Les photographies de la semaine

Désireux de représenter l’Islande sous un jour froid et mélancolique, le photographe Tore Knudsen livre une série de clichés aussi sauvages que grandioses.

Plus d’info : Tore Knudsen / Instagram

A propos du rédacteur

Martin

Journaliste scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *